Régulièrement, les médias nous annoncent une érosion de la biodiversité. Le mouvement #EnsemblePourLaBiodiversité, à l’initiative du Muséum des Sciences naturelles, parle même de la 5e grande extinction de masse. Dans ce contexte, les 4000 km de plantation de haies annoncés dans la Déclaration de Politique régionale wallonne, associés à la conversion de 1000 ha/an en réserve naturelle semblent indispensables.

Mais en Brabant wallon, où seuls 4,5 % du territoire accueille des zones « Natura 2000 », comment faire pour intégrer davantage de nature ? Comment réconcilier la biodiversité et le développement territorial ? Est-il encore possible de construire en préservant la nature ?

INTERVENANTS

Fiorella Quadu
Ingénieur agronome, chercheuse au Centre de Recherche et d’Études pour l’Action Territoriale – CREAT, UCLouvain

Julien Taymans
Ingénieur agronome, président de la Régionale Natagora-Brabant wallon

Aurélie Hochart
Ingénieur-architecte, chef de service adjoint, aménagement du territoire, in BW

REGARDER LA CAPTATION VIDÉO 👇

Archives