Dans un contexte de vieillissement de la population du Brabant wallon, la matinée « Territoire ainé·es compris·es » vise à dessiner un territoire inclusif pour les aîné·es !

En 2000, la part de la population brabançonne âgée de 65 ans et plus était de 1/7, soit un des taux les moins élevés de la Wallonie. Il en est tout autre aujourd’hui. C’est à présent 1/5 et bientôt un quart de la population qui se positionne en haut de la pyramide des âges. Un enjeu important et à présent bien identifié pour notre territoire. Un enjeu qui soulève la question de la mobilité résidentielle des aîné·es, c’est-à-dire des facteurs décisifs du choix de rester chez soi ou de déménager vers un lieu plus adapté et désiré.

Au départ des enjeux démographiques du Brabant wallon, la matinée invitera à porter le regard sur l’imaginaire individuel et collectif du vieillissement, de l’exercice des droits culturels et de la relation des aîné·es au territoire. Quelle est la capacité de notre territoire, de ses organisations et de ses acteur·ices de répondre aux besoins fondamentaux des aîné·es ? Comment nourrir l’attachement au territoire ? Comment le territoire devient-il promoteur d’un vieillir heureux, conscient et choisi ?

Programme détaillé de la matinée à venir.