Le Schéma de Cohésion territoriale de la Croix de Hesbaye (SCoTCH) vise les territoires des 7 communes de l’Est du Brabant wallon : Beauvechain, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez et Ramillies. Rassemblées au sein du GAL-Culturalité, ces communes pratiquent la supra-communalité depuis longtemps.

L’expérience du Schéma de Cohésion territoriale de la Croix de Hesbaye est un réel atout pour définir une vision stratégique. L’objectif : développer l’emploi en milieu rural en s’appuyant sur le concept du NPoW (new places of working -nouveaux lieux de travail). Les leviers : une trentaine de sites égrenés le long du réseau cyclable. Car c’est bien là le défi : développer des sites d’activités accessibles en vélo :  une façon de répondre aux enjeux de mobilité et s’inscrire dans la stratégie wallonne de mobilité durable. Le développement de ces sites visent également à rencontrer d’autres enjeux dont ceux liés à l’accessibilité au logement pour les jeunes ménages. 

Sensibiliser, concerter, faire émerger… : le job de la Maison de l’urbanisme !

Cette étude, pilotée par la Province du Brabant wallon et menée par le CREAT-UCL, demande l’adhésion des acteurs du territoire pour définir la vision, la concerter et la mettre en œuvre. 

La Maison de l’urbanisme accompagne ce processus : sensibiliser à la mobilité durable, concerter pour connaître les besoins, faire émerger les idées et conscientiser sur la faisabilité des projets sont autant d’objectifs que nous poursuivons ici. Une première étape fut, en 2021, l’organisation d’ateliers « boulot-velo-dodo…tout à 20 minutes de chez moi, ça marche ou pas ? ». L’objectif était de sensibiliser sur notre capacité à revoir nos schémas de mobilité et penser le territoire en intégrant cette composante. 

Mars 2022 : deuxième étape. Rassemblés autour de plusieurs tablées, une trentaine d’acteurs issus des 7 communes ont revêtus d’autres costumes, question de se glisser dans la peau des acteurs économiques, évaluer leurs besoins et appréhender comment la pratique cyclable peut s’ancrer dans le développement du territoire. 

Troisième étape, cet été, puis, cet automne 2022. La gare de Ramillies, véritable site pilote, a ouvert le bal d’une série de consultations que nous menons dans différentes communes. C’est tantôt les commissions locales d’aménagement du territoire et de mobilité (CCATM), et/ou d’autres commissions locales, tantôt des riverains ou encore des acteurs économiques qui se rassemblent pour réfléchir au développement des sites. 

Si les formes de concertation peuvent varier d’une commune à l’autre, l’objectif reste le même : révéler les potentialités des sites pour développer une programmation pourvoyeuse d’emplois locaux et porteuse de dynamisme pour les villages en s’appuyant sur une vision volontariste en terme de mobilité active. Mises bout à bout et croisées, ces opportunités de développement assureront une vision stratégique concertée sur l’ensemble du territoire des 7 communes. 

Une étude qui s’énonce comme un pari pour l’avenir du Brabant wallon que notre équipe est enchantée d’accompagner !


Cette étude est pilotée par la Province du Brabant wallon, réalisée par le CREAT-UCL, accompagnée par le GAL Culturalité et la Maison de l’urbanisme du Brabant wallon. 



Prochains évènements